ultra

333 km... dans le désert !

 
333 - 01
 
 
"Nous voici revenus, Thierry et moi, de notre 333 dans le désert marocain.
 
Partis lundi 18 nov à 8h de Mhamid, aux portes du désert, nous sommes arrivés jeudi à 21h après avoir accompli la boucle de 333 km en 85 heures soit quatre journées et trois nuits à avancer quasiment sans répit, sauf deux courtes "nuits" de 3 heures.
 
J'avais mis 87 h il y a 4 ans sur le même parcours à l'envers. Il a fallu gérer le contraste très fort des températures, glaciales la nuit et un soleil brûlantes entre 10h et 15h et les difficultés du terrain très caillouteux avec des passages de sable où l'on n'avance pas et quelques dunes pour le fun !
 
 
333 - 03
 
 
Malgré quelques ampoules et une entorse pour Thierry nous avons réussi à suivre notre plan de marche en enquillant 5 CP le premier jour et 4 les jours suivants (les 16 CP sont espacés tous les 20 km environ, on retrouve un sac de ravito déposé à l'avance tous les CP pairs).
 
Pas de balisage, on progresse au GPS en suivant au choix la trace directe ou les pistes pour éviter les dunes. Quatre jours de solitude et de grand silence, coupés du monde, à part les moments d'échange avec les Marocains aux petits soins à chaque CP autour d'un thé berbère. Des "oasis" de réconfort dans une épreuve physiquement et mentalement difficile qui nous confronte à nos limites et nous apprend la patience et la longueur du temps.
 
 
333 - 02
 
 
Nous étions 7 au départ de la 333, 6 sont parvenus au bout tandis que sur les 13 engagés sur la 555 (qui faisait 650km !) 10 ont terminé en 7 jours pour les deux premiers et 11 jours pour le groupe des cinq derniers. Voilà qui relativise notre performance!

A très bientôt au club,

Françoise Cheynel."
 

Vous avez dit Mont-Blanc ?

 
Félicitations à nos deux ultra-traileurs, Jacques et Manu, tous les deux finishers, respectivement de la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix) et de l'UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) !!! Un grand bravo pour être arrivés au bout de ces épreuves qui, si elles se démocratisent, n'en restent pas moins de véritables aventures et exploits !
 
Sur la Chourmayeur-Champex-Chamonix, 100 km (6000 m D+) :
1065ème en 25h00'48" DUBAY Jacques
 
Sur l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, 168 km (9600 m D+) :
1072ème en 42h33'25" DE RUEDA Manu

 

Kilometros y cerbezas for the cool runnings !

 
... ou le récit, par Alexandre Marrot, de ses exploits andalous !
 
Alexandre raconte sa participation à l'Al Andalous Ultimate Trail 2013 dans un récit d'une soixantaine de page... en anglais ! C'est que son talent s'internationalise !!
 
Vous pouvez le télécharger sur Amazon (ici) gratuitement ce week-end puis pour la modique somme de 0,89 euros (minimum obligatoire) !!
 
Nous espérons déjà la traduction française... prévue pour quand, Alex ?
 

Al Andalus Ultimate Trail 2013 - Photos

 
Alexandre, vainqueur de l'Al Andalus Ultimate Trail 2013, a mis en ligne un superbe album photo de son expérience espagnole... pour partager et aussi nous donner envie !
 
Il est à découvrir par ici (navigation dans l'album grâce au menu en haut à gauche) !
 

Ultra Trail du Beaufortain 2013

 
Compte rendu d’un week end en Beaufortain :
 
Samedi 20 juillet je participais à mon deuxième Ultra Trail du Beaufortain : au menu, 103 km et 6200 m D+.
 
Départ 4 heures : le terrain est très gras à cause des orages journaliers du soir, tout comme celui annoncé pour le jour de la course. Le temps est splendide. Les 25 premiers km se passent très bien puis d’un coup, plus rien. Je suis sec, je n’ai plus de jambes, je n’avance plus ! Je me fais doubler par 20 personnes, tous apparemment très tranquilles alors que moi, je reste sur place. Heureusement un ravitaillement au bout de 5km me permet de manger du salé : je pense avoir eu une petite fringale qui m'a littéralement coupé les jambes. Il me faudra encore 4 km avant que cela n’aille un peu mieux et que je puisse enfin reprendre du rythme.
 
Je reprends du plaisir et le paysage (massif de la Vanoise, Mont-Blanc) permet d’oublier la forme moyenne. Arrivé à mi-parcours, je retrouve mes supporters qui me redonne du courage : je ne suis au final qu’à 20 minutes du temps que je m’étais fixé. Je prends le temps de changer de chaussette, de crémer les pieds puis repars
.
De ravitaillement en ravitaillement cela va de mieux en mieux : je ne bois que de l’eau ou de l’eau avec du sirop, et mange du pain, de jambon et du Beaufort bien sûr. Je suis complétement saturé en boisson énergétique, gels et même sucré.
 
Nous prenons une petite pluie fine vers le 65ème km alors que devant nous, à 45 minutes de course, un orage noircit tout le ciel : heureusement que je ne sois pas bon !!
 
Encore 2 ravitaillements avec changement de chaussettes et de chaussures pour le dernier, avant d’attaquer la dernière montée et les 10 km et 1200 m D- qui nous sépare de la ligne d’arrivée. Mes supporters sont toujours là avec la cloche et les cris d’encouragement pour moi, et les 4 principales personnes avec qui je cours depuis près de 30 km.
 
Enfin la ligne d’arrivée, les jambes et les pieds sont en feu. Douche, massage et dodo.
 
Au final : 69ème sur 201 arrivants pour 455 au départ. 20h37' cette année pour 21h34' l’an passé. Moralité : on se bonifie avec l’âge !!!
 
Bel été à tous,
 
Jean François JACOB.
 

Grand Trail Stevenson 2013

 
Du 12 au 14 juillet, j’ai eu la chance de participer au Grand Trail Stevenson qui emprunte le GR 70 du village du Monastier-sur-Gazeille en Haute-Loire Jusqu’à Saint-Jean-du-Gard en passant par Pradelles et le Mont Lozère soit 165 kms et 5900 m D+. J’avais peur car enchainer autant de km en 3 jours était une première pour moi. J’ai réussi et adoré !!!!

Des paysages magnifiques, un balisage presque parfait, un temps merveilleux, des bénévoles supers, un ambiance chaleureuse et solidaire entre coureurs… de quoi oublier très rapidement des couacs répétés au niveau de l’organisation.

Vendredi matin, après une nuit à la dure dans le gymnase du Monastier, nous partons pour 55 km (53 à ma montre) et 1400 m D+. Mon dos me fait savoir qu’il préfère un lit moelleux !!! Mais ça chauffe et je finis en 7 h 24 soit 7,2 km/h.

Samedi, départ à 8h30 pour 34 km (plutôt 37) et 1100 m D+. Les premières foulées sont douloureuses ; aujourd’hui le dos se tait et les fessiers prennent le relais mais ça chauffe aussi ; je m’économise en vue de la journée du lendemain suivant les conseils de coureurs plus avertis et notamment de Roger, 77 ans, et une belle foulée ! j’ai le plaisir de cheminer avec une de mes sœurs. Je mets 5h20 soit 6,9 km/h

Dimanche (c’est le grand jour), 76 km et 3000 m D+, départ à 4 h du matin à l’assaut du Mont Lozère. Et surprise, je suis mieux que les deux jours précédents ! Ce n’est pas le sommeil réparateur car la nuit a été très courte et agitée … Peut-être le travail des élèves-kinés qui prennent soin de nous tous les soirs ; c’est bien agréable même si c’est douloureux aussi ! Ma sœur et moi  faisons les 60 premiers kilomètres ensemble ; je trouve qu’elle va un peu trop vite au début puis les rôles s’inversent mais nous profitons un maximum de tout. Nous faisons attention de bien nous hydrater et alimenter. J’aurais peut-être trouver le moyen de grossir pendant la course !!! On fait des petits bouts de chemin avec des coureurs de toutes les régions, de la Réunion, des belges… Arrivée au 50ème, l'euphorie me gagne car je sens que sauf problème, je vais finir et je me lâche dans la dernière grande montée... en marchant vite je double pas mal de garçons, et ça me dope bien, et deux filles et j’avoue que ça me fait un peu plaisir de les voir dans le dur. J’espère que je ne vais pas tomber en panne et payer cher cette montée ! D’autant plus qu’à 8 km de l’arrivée, une partie très technique dans les rochers sollicitent durement les organismes... limite varappe... limite dangereux !!! Mais la forme dure à peu près et je finis assez fraîche et avec d’autant plus de plaisir que ma montre m’ayant lâchée, j’attendais encore 2 ou 3 km.

Nous étions 90 au départ dont 15 féminines et 68 à l’arrivée. Je suis très contente de finir 4ème féminine sur le parcours total et 3ème sur le troisième jour et 37ème au général. Même si il faut relativiser la performance puisque nous étions peu nombreux !!!
Tant pis, je dors avec ma médaille !!!!

Et si on organisait une rando-course Stevenson sur quatre jours entre macadamiens ?
 
Martine D.
 
- Etape 1 - 55 km : 7h24'39"
- Etape 2 - 34 km : 5h23'21"
- Etape 3 - 76 km : 11h57'01"
 
Pour un temps total de 24h45'01"
 

Ultra Champsaur 2013

 
Manu De Rueda était engagé le week-end dernier (7 juillet) sur l'Ultra Champsaur (Hautes-Alpes), un ultra de 72 km pour 4000 m D+. Une chaleur accablante, en plus de son problème récurrent au genou, l'ont contraint à l'abandon après 43,5 km et 8 heures de course...
 
Ce n'est, je suis sûr, que partie remise... A quand le prochain, Manu ?? En attendant, bon repos !
 

Ultr'Ardèche 2013

 
Retrouvez par ici un article paru sur le site internet de VO2 RunInLive à propos de l'Ultr'Ardèche (216 km non stop sur route) qui s'est couru ces derniers jours. Un certain nombre de macadamiens ont participé à son organisation en tant que bénévoles.
 

100 km de Millau

 

100 km MillauUne pensée pour nos courageux Macadamiens qui viennent de s'élancer prêt à parcourir ces 100 km. En espérant qu'ils auront meilleur temps que nous....

Bravo à Jacques et Thierry accompagnés de leurs porteuses d'eau Martine et Françoise qui sauront les encourager dans les moments difficiles.
 
En attendant leurs résultats, nous leur souhaitons une très bonne course !!
 
 
Et voici les résultats !!
 
100 km / 1141 arrivants :
679ème en 13h42 Jacques DUBAY (et Martine en VTT !)... 100 km sous la pluie
Abandon pour Thierry CHEYNEL vers le 42ème km du fait d'une forte douleur à la hanche.
 
Bravo à tous les 2..... trop forts nos V2 !!
 
 
Le site de la course par ici.
 
Un article sur le site de VO2 RunInLive par .
 

UTMB et CCC 2012 (suite)

 
Quelques informations complémentaires concernant nos macadamiens finishers de l'UTMB ou de la CCC en dépit de la pluie, du vent, du froid et de la boue !
 
Les résultats :
 
Sur la CCC, 86 km (5998 m D+) [parcours légérement modifié] / 1582 arrivants (1913 partants) :
570ème en 17h47'09" DE RUEDA Manu
1117ème en 21h29'46" SARRET Bertrand
 
Sur l'UTMB, 103 km (5862 m D+) [parcours largement modifié] / 2125 arrivants (2482 partants) :
439ème en 17h45'25" DA SILVA Joaquim
 
 
 
 
Syndiquer le contenu